Printemps dans les vignes

Cette année, notre région connaît un vrai printemps. Chaque jour amène un changement, une nouvelle fleur, la résurrection d’un arbre. Les nappes phréatiques se remplissent, les citernes débordent, et je regarde le coeur content la nature exploser de tous côtés. Bien sûr, le ciel capricieux soulève quelques froncements de sourcils ici et là, mais que voulez-vous, on est sudiste ou on l’est pas 🙂

Voici donc quelques citations en l’honneur du printemps, accompagnées de clichés de nos vignes.

S’il n’y avait pas d’hiver, le printemps ne serait pas si agréable : si nous ne goûtions pas à l’adversité, la réussite ne serait pas tant appréciée.
(Anne Bradstreet, Artiste, écrivain, Poète)

Il n’est pas d’hiver sans neige, de printemps sans soleil, et de joie sans être partagée.
(Proverbe serbe)

Un mot aimable est comme un jour de printemps.
(Proverbe russe)

Advertisements

Un blizzard dans le sud

Il est à noter que l’HIVER, dans le Var, est presque l’équivalent d’un gros mot. C’est la saison mal-aimée de tout le monde. D’ailleurs, “il fait froid”, et on s’en va généralement en vacances dans un pays chaud. Plus au sud. Exception faite, il est vrai, de la migration du ski qui s’effectue systématiquement au cours des vacances de février.

Que dire alors quand la neige s’invite au programme ! Même Météo France en est sans dessus dessous. C’est un spectacle assez rare … au sens large du terme. Oliviers ployant sous la neige (braves oliviers, toujours debout, dans la sécheresse interminable comme dans les intempéries), routes et chemins impraticables dès le premier centimètre de neige, … mais aussi supermarchés pris d’assaut avant les intempéries, conversations sur “la neige qui est tombée” des lustres après les évènements … et si votre nez se met malencontreusement à couler, alors là, attention, vous êtes en train d’attraper FROID.

Bref, je me devais d’immortaliser les récentes intempéries sur ce blog 🙂 Admirez plutôt !

Quand on passera à “l’autre saison” …

Quand j’habitais au nord (tout vrai sudiste vous dira que le nord commence à partir de Montélimar), je regardais jour après jour à la météo cette tâche jaune de soleil qui ne quittait jamais le contour de la Méditerranée.

Cela n’a jamais été aussi vrai. La pluie nous boude maintenant depuis plus de cinq mois. La nature est en berne, les cours d’eau à sec, même les humains commencent à se dessécher.

Alors, on ne regarde plus les nuages ; la pluie, elle viendra quand elle viendra. Mais comme on se languit quand même de mettre au placard les vêtements d’été, on se prépare pour “l’autre saison”. Même la nature change lentement son manteau. Et voilà à quoi ressemble l’automne dans le Var.